Comment choisir une pompe immergée ?

Vous avez la possibilité de choisir différents types de pompe pour exploiter efficacement la ressource en eau à votre disposition (eau de surface, souterraine, de source). Pour une hauteur de refoulement en eau inférieur à 7 ou 8 mètres, optez pour une pompe de surface. Par contre, si la hauteur de refoulement excède ces valeurs, soit plus de 8 mètres, il vaut mieux utiliser une pompe immergée.

Sur le marché, il existe une multitude de modèles et de caractéristiques de pompe immergée au choix. Plus les choix sont nombreux et plus il est difficile. Comment choisir alors la pompe immergée qui répond à vos besoins ? C’est ce que nous allons découvrir maintenant dans cet article.

Déterminez la hauteur manométrique totale (HMT)

Pour faire le bon choix de pompe immergée selon votre installation, il faut connaître la hauteur manométrique totale nécessaire pour déplacer l’eau d’un point A (ressource) à un point B (installation ou distribution). Cette hauteur dépend des conditions d’aspiration et de refoulement. Elle est exprimée en mètre ou mètre de colonne d’eau, en bars ou en kg/cm².

Hauteur manométrique totale (HMT) : H.M.T = (Ha + Hr + Pc) + Pu

  • Ha (hauteur d’aspiration) : hauteur entre la surface de l’eau et l’axe de la pompe. Pour une pompe immergée de puits ou de forage, Ha = 0
  • Hr (hauteur de refoulement) : hauteur entre l’axe de la pompe et le point le plus haut de refoulement.
    Pc: pertes de charge moyennes dans les canalisations (singulière et linéaire)
  • Pu : pression utile souhaitée à l’ouverture du robinet (en moyenne 2,5 bars, soit 25 m de pression).

Déterminez le débit de fonctionnement de l’installation de pompage (litre/seconde)

Pour choisir le bon modèle de pompe immergée, il faut connaître le débit de fonctionnement de l’installation de pompage. Il est exprimé en litre par heure. Ce débit est fonction du débit réel que peut fournir le puits utilisé. Pour faire simple, prenez juste une pompe immergée avec une pompe de débit inférieur ou équivalent à celui que le puits peut fournir.

Si vous voulez entrer plus dans les détails, vous devez considérer plusieurs paramètres techniques comme la puissance (en watt ou en chevaux) du moteur de la pompe, le nombre de turbines ou d’étages, etc. Sinon, prenez conseil auprès d’un spécialiste.

Autres conseils

Pour s’assurer que votre choix de pompe immergée puisse compléter efficacement son rôle, il faut aussi considérer :

  • La qualité de l’eau (clair ou turbide) ;
  • Le type d’installation à installer ;
  • Les spécificités du puits ou forages à utiliser ;
  • Le besoin de pression à fournir par la pompe ;
  • Le débit utile de la pompe (en litres par heure) selon les caractéristiques du puits ou forage
  • Etc.