Comment brancher un lustre ?

Installer une source de lumière sur le plafonnier représente un bel avantage. C’est l’endroit propice pour installer un lustre. En plus d’être une excellente source de lumière, cette suspension constitue un bel élément décoratif. Quelle est la marche à suivre brancher ce luminaire ?

Le procédé à suivre pour brancher un lustre avec une fixation classique

Avant tout, coupez le courant par le biais du disjoncteur. Si vous disposez déjà d’un plafonnier, il est sûrement déjà pourvu d’un crochet ou d’une barrette pouvant recevoir les vis. Toutefois, la mise en place de la fixation dépend entièrement de la configuration du nouveau lustre. Quelquefois, il est nécessaire de percer de nouveaux trous près des fils électriques. Il est aussi possible de changer la barrette du nouvel équipement pour que celui-ci puisse être ajusté aux trous déjà présents.

En principe, la gaine sortant du plafond doit être composée de trois fils. Ces derniers vont être associés au luminaire du tableau électrique et à son interrupteur à allumage simple ou va-et-vient. Il est à noter que :

  • Le bleu coïncide au neutre ;
  • Le rouge, le marron ou le noir correspond à la phase ;
  • Le vert rayé de jaune est associé au fil de terre.

Reliez les fils électriques venant du plafond à ceux du lustre. Pour cela, vous pouvez utiliser un domino ou des bornes Wago ou des connecteurs XTP. Pour faciliter le branchement, il faudra dénuder les fils sur 10 à 15 cm. Les fils devront être placés à l’emplacement qui leur correspond. Une fois le branchement terminé, il suffit d’accrocher le lustre.

La démarche à suivre pour mettre en place un lustre avec une boîte d’encastrement

La suspension peut aussi être installée par le biais d’un boîtier DCL (Dispositif de Connexion Luminaire). Cela fait référence à une prise miniature permettant d’encastrer dans le plafond le branchement d’un luminaire. Cet outil facilite le changement de plafonnier puisqu’il dispose d’un système de fiche et d’une croche apparente. Si vous recherchez un lustre au style moderne et contemporain, vous trouverez votre bonheur sur ce site-là.

·        Poser la boîte

Une fois que le courant est coupé, il est impératif de marquer l’emplacement du boîtier. Pour percer le plafond, servez-vous d’une scie cloche ou d’un trépan. Ce processus permettra de libérer l’espace utile pour l’encastrement du boîtier. Utilisez un foret adapté pour préparer l’emplacement de la tige filetée dans l’ossature du plafond. Vous aurez besoin d’une cheville à visser sur la tige. Le tout sera positionné à l’aide d’un marteau. Il est à noter que la longueur de la tige est déterminée en fonction de la profondeur du boîtier.

·        Associer les fils

Avant tout, il faut dénuder les fils sur environ 10 mm. Les fils (la phase, le neutre et le fils de terre) devront être intégrés dans la boîte. Celle-ci devra être encastrée et sécurisée par le biais d’un système de vis et de clips. Ce processus va éviter les risques de chutes de la suspension. Raccordez les fils. En principe, le fil de terre se place au centre, le neutre face au « N » et le fil de phase avec le « L ». Le bornier peut être clipsé et le crochet vissé.

La mise en place d’un lustre au boîtier

Afin de raccorder le plafonnier en place, il faut déclipser le capot du boîtier et associez les fils à ceux du luminaire. Chaque élément possède un emplacement spécifique dans le connecteur. Servez-vous d’un tournevis plat pour positionner et un serre-câble pour les maintenir en place. Veillez à ce que la hauteur du cordon ne descende pas en dessous de 2 m. Une fois le détail de la longueur du cordon réglé, il suffit de suspendre le plafonnier au crochet. La fiche pourra être associée à la prise du couvercle. Le son de « clip » atteste un bon positionnement. S’il y a un surplus de cordon, le cache de finition permettra de le dissimuler.